Sophie Bassouls | Photographe | Religious bodies

Religious bodies

Les aimer sans y croire. Visiter les églises comme autant de dortoirs ou d'asiles. Rechercher sous les nappes de dentelles tendues sur les hôtels, dans les alcôves, reposant dans des reliquaires de cristal, ceux qui y ont trouvé refuge et paix.
Certains sont véritablement de chair, parcheminée, usée momifiée. Bien des enfants auront, en les voyant, une première expérience de la mort.
D'autres ont été fondus dans la cire ou sculptés dans le bois, souvent ils sont vêtus de belles étoffes tels des seigneurs et font semblant de se reposer sous la lumière douce des cierges.
Qu'ils soient reliques ou mannequins, d'os ou de bois, délicieusement ridicules et tout compte fait assez touchant, ils nous disent, à propos du souvenir et de l'oubli plus que bien des manuels.

Sophie Bassouls, juillet 2012

» Masquer le texte

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies

Religious bodies



«»

Copyright © Sophie Bassouls, 2012-2017 | Mentions légales | Connexion | Contact

English Version | Imprimer | Plan du site | Haut de page